[Fluoverse] un peu de flouffe maison
#1
Oui, bon, parce que c'est pas le tout d'écrire des trucs dans mon coin, mais autant me passer la brosse à reluire et balancer ça par ici pour faire croire que je bosse.
En passant, les trois pages de flouffe existantes du fluoverse sont mimi tout plein et remplies de détails cons qui ne demandent qu'à être développés. En fait, en commençant à bosser dessus, je fûtes surpris des possibilités entre l'univers lui même et la quantité de vocabulaire abscons et de jeux de mots sur la peinte à placer. C'est fort amusant en fait.

Adonc, un premier petit bout qui cause de Gérard Majordome qui vient sauver le petit héros élu de l'embuscade du vilain Rônin :

Citation :Pressé par les assauts frénétiques du Rônin, l’Élu ne parvient guère qu'à parer les coups en cédant du terrain. Reculant, se prenant les pieds dans l'eau fangeuse et les racines mortes, le destin du héros est aussi sombre que la forêt maudite sous sa canope pourrissante maculée de peinture noire.
Autour de lui les cris d'effroi et de douleur des siens résonnent sans qu'il puisse les aider. Du coin de l’œil il peut voir le Golem de Peinture rouge que leur Chamane avait tout juste eu le temps d'invoquer céder sous les coups du Basilic. Son amie Paladine pare sans faiblir les attaques des skelettes, tout en sachant qu'elle finira par fatiguer. Le Chef Khromaz, possédé dès le début de l'assaut menace maintenant ses anciens Guerriers. La situation semble désespérée.

"Ne leur donnez rien ! Mais prenez. Prenez leur tout !"
Un cri, non, un rugissement de guerre à main droite qui jaillit de sous les frondaisons. Un combattant armuré de bois à l'impressionnant casque se dresse sur une pierre.
D'un "Ouh Ah !" puissant, il signale son entrée en lice. A grandes enjambées, il parcourt le champ de bataille et frappe de son pinceau le dos du Golem Rouge, le chargeant jusqu'à la virole. Sans hésitation, il poursuit sa course avant de planter fermement ses pieds au sol et, stoppé net, de tourner sur lui même, son arme volant devant lui ! Frappé de plein fouet par la pointe du pinceau, le Chef Possédé est inondé de peinture rouge et tombe à genoux, reprenant ses esprits.
Le nouveau venu n'attend pas. Haranguant les Guerriers qu'il vient de sauver, il donne ses ordres :
"Ramassez ces écorces ! Comme des boucliers, présentez les devant vous ! Retenez le Basilic ! Repoussez le !".

Devant la férocité de l'assaut du Spartiate, les deux chefs de guerre se séparent, interrompent leur duel.
Le Rônin émet un petit rire sec. "Un nouvel ennemi. Un nouveau mort ! Je ne te connais pas étranger mais tu viens de signer ton arrêt de mort. Mes guerriers arrivent, depuis nos repaires dans les cimes, un millier de Mandragores et de Champignons va fondre sur vous. Leur nombre est tel qu'ils masqueront le soleil !"

Ses dents serrées dessinant un peu plus sa mâchoire carrée, le soldat en armure se pare de sa cape saturée de pigments. Il se campe face au vilain masqué, le défiant de son regard sombre.
"Eh bien, nous n'aurons qu'à combattre à l'ombre..." lance-t-il froidement.
A ces mots, le défi est lancé, l'affrontement ne fait que commencer.

le squat
yaura des suites cette fois ci
Répondre
#2
Y a bon ! Je guette la suite avec attention.
Répondre
#3
T'as qu'à suivre la campagne Game On en cours si tu es pressé *clin de zoeil, toussa*

https://www.gameontabletop.com/cf324/col...gamma.html

le squat
racoleur à la petite semaine
Répondre
#4
Merci pour ces récits, tu as bien capté le truc Smile
Late Pledge Color Quest Gamma sur Game on Tabletop - disponible jusqu'au jeudi 4 juin 2020.
 



Répondre
#5
Merci pour le compliment.

Adonc, le petit texte au dessus parle du gazier à gauche, oeuf corse : 
[Image: FC_CQ_parchemin_H_Gamma_v2.jpg]
 
Le texte en lui même se veut dynamique et agressif avec des références à 300 avec Gérard Majordome.
A contrario, le nécro, je lui ai fais un texte plus lourd, plus orienté pondération et étalage de savoir, pour aller avec un mage un peu nainbu de sa personne que je vous livre ci-dessous : 
Citation :La Forêt  Interdire suinte de peinture noire. La substance goutte le long des feuilles, envahit les racines, rend l’humus spongieux. Dans les ombres du Marais Obscur, la flore brille de phosphorescences chamarrées, la féérie prenant le pas sur la nature. La clairière ombragée, elle, baignée dans une lueur céruléenne, respire la sérénité. Autour du temple de pierres claires recouvertes par la végétation polychrome, calme et contemplation sont de rigueur. Tous ceux qui s’approchent le sentent, sont inévitablement  attirés par l’imperturbabilité des lieux, pris d’un profond besoin d’équilibre. Telle est l’influence du temple des Arcanes, dont le cœur et les monolithes épandent une aura bleutée propice à la méditation.

Tous les Khromaz sont sensibles à cette ambiance. Pourtant, celui qui se dresse maintenant à l’orée des bois semble agité. Ses mains s’affairent sur les pages d’un tome vétuste. Le nouveau venu est enveloppé de robes aux teintes désaturées de bruns maussades et de gris fuligineux. Ses yeux qui brillent d’un éclat malicieux dans l’ombre du crâne qu’il porte en chef sont le seul point focal de sa personne. Dessiné de ténèbres dans les ombres des futaies, le Nécromancien cherche dans son grimoire comment profiter de la situation.


Un nimbe intimidant se forme autour de lui à mesure qu’il avance dans ses préparatifs. Si le Temple ne semble pas gardé, il se doute que ça n’est qu’apparences. Oak a forcément laissé des protections, il n’a pas pu abandonner le Haut Lieu de la Magie sans surveillance. Mais notre sombre héros est prêt, quelles que soient les défenses du lieu, il va s’en défaire et ramener à son employeur, le Rônin, un trophée inespéré.

Sans hésitation, le Nécromant pénètre la trouée. Face à lui, en miroir, la sylve s’agite. Et quand il pose un pied hors de la forêt, celle-ci semble lui répondre avec une jambe qui émerge des taillis. Sûr de lui, le Dark Khromaz continue à progresser. Son vis-à-vis se désolidarise du feuillage et dévoile un corps sculptural. Éclaboussé du chatoiement indigo des pierres de Magie, la Dryade se dresse devant l’intrus. De bois et de mousse, son corps délié se pare de teintes vives, d’un beige chaud, de bis et d’émeraudes lumineux. La rosée dans sa chevelure scintille à la lumière, la révélant dans un halo luminescent.


« Il n’y a nulle lumière, Dryade, qui puisse vaincre les ténèbres ! »

Défiant la gardienne, de cette proclamation audacieuse, le Khromaz gagne les abords du Temple. Mais son adversaire, nullement intimidée, pointe une main gracieuse dans sa direction et, d’un geste envoûtant, projette son charme dans sa direction.

Impuissant à résister à la séduction, le Nécromancien est attiré vers elle, se retrouvant en un instant campé devant l’esprit forestier.

« Nous verrons, créature nébuleuse… Nous verrons bien. »

Et les deux en jouant sur les histoires de teintes, de peinte et tout le vocabulaire qui va avec dans nostre zhobby.

le squat
pousseur dans les escaliers
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  flouffe maison 3ok la queue en airain 2 819 17-12-2019, 22:40
Dernier message: la queue en airain
  flouffe maison WFB la queue en airain 70 18,357 31-10-2019, 12:36
Dernier message: Sceptik le sloucheur

Atteindre :