[MODERNE] discussions diverses en matière de background et autre
#1

Après avoir pollué le sujet de FAM, je rectifie le tir et déplace la discussion ici, où elle sera plus à sa place (j'espère !...).


Les Groupements Tactiques Inter Armes (GTIA) :


Pour faire simple et concis : c'est un régiment en ordre de bataille pour aller au combat, soit plusieurs centaines d'hommes.


Un GTIA est constitué d'une base issue du régiment de mêlée (infanterie ou cavalerie) qui le constitue et d'autres unités issues de régiments (de mêlée ou d'appui) qui le renforcent en lui apportant une composante complémentaire.


Pour les spécialistes de la 2e GM, c'est la version moderne des kampfgruppen allemands.


Ainsi, à titre d'exemple, 1 GTIA infanterie pourrait être composé des unités suivantes (en vert les unités d'origine, en rouge les unités issue d'autres formations) :


- plusieurs compagnies d'infanterie



- une compagnie de commandement



- un escadron de chars



- une compagnie de génie



- une section d'artillerie et un Détachement de Liaison et d'Observation (DLO)



- autre chose (groupement cynophile, section antichar, etc...)



Ce type d'organisation peut ensuite se décliner au niveau de la compagnie :


- plusieurs sections d'infanterie



- une section de commandement



- un peloton de chars



- une section de génie



- une équipe d'observation d'artillerie



- autre chose (groupement cynophile, etc...)



Maintenant, vous en conviendrez, le niveau GTIA ne concerne pas les joueurs opex, bolt action ou autre blitzkrieg.


Le niveau compagnie peut effectivement entrer en compte si l'on considère que, même sur de petits volumes (20/30 soldats de chaque côté), on peut considérer que le scénario décrit l'engagement d'une partie d'une compagnie, aussi la présence d'éléments disparates reste crédible dès lors qu'on respecte le "pion de manoeuvre" des différentes spécialités. Par exemple, si vous voulez mettre du génie, il vous faudra jouer un groupe et pas uniquement 2/3 hommes.


Le "pion de manoeuvre" :


C'est un terme qui désigne, selon un point de vue doctrinal, le plus petit volume d'hommes qui peut évoluer de manière autonome sur le terrain.



Voici quelques exemples :


- infanterie : groupe de combat


- génie : groupe de combat


- cavalerie : char ou véhicule blindé


- reconnaissance motorisée (escadrons d'éclairage, section d'éclairage) : patrouille de reconnaissance (3 véhicules de type jeep/P4/autre)


- artillerie (observateurs) : équipe d'observation d'artillerie


- artillerie (unité de tir) : section de tir mortier ou canon (généralement 3 ou 4 pièces)


Ainsi, il est tout à fait envisageable d'imaginer, au sein d'une section d'infanterie, 2 ou 3 groupes de combat accompagnés d'un blindé et/ou d'un groupe génie.


En ce qui concerne l'artillerie, la section de tir mortier pourra être rattachée à une compagnie d'infanterie, et non dans une section. Une section de tir canon sera généralement rattachée à un GTIA.


Concernant le pion de manoeuvre artillerie, sachez cependant que, sur le terrain (Afghanistan), ce point a été battu en brêche et on a vu parfois un simple binôme de pièces (accompagné d'un PC tir) déployé sur le terrain, ce qui pourrait correspondre à une section réduite.


maintenant, hormis pour figurer un objectif, je ne vois pas trop l'intérêt de déployer ce type de matériels dans nos parties en raison de la porté e de ces armes (qui dépasse très largement les dimensions de nos tables de jeu).


Personnellement, j'aurais tendance à déployer des observateurs, et à considérer la section de tir hors carte.

Répondre


Messages dans ce sujet
[MODERNE] discussions diverses en matière de background et autre - par naash - 16-01-2016, 22:03

Atteindre :